Oct 13

DR MARTIAL BENHAMOU

DR MARTIAL BENHAMOU

Diplômé en médecine, le Dr Martial Benhamou est président d’honneur du syndicat national de médecine plastique, aujourd’hui âgé de 51 ans, il  débute son activité en 1988 et construira au fil des ans, dans l’exercice de la médecine esthétique, une renommée croissante faisant de lui un des leaders de ce domaine médical.

Le docteur Martial Benhamou aura, entre autre comme succès scientifique, la paternité du programme NOA .
Ce programme fut créé en collaboration avec  des équipes de spécialistes issus de différents secteurs scientifiques et médicaux, comme la climatothérapie, la neurologie, la neurophysiologie, la toxicologie et la recherche fondamentale.
Aujourd’hui Le docteur Martial Benhamou est toujours en charge de la collecte et de la coordination des paramètres scientifiques du programme NOA.

Oct 13

Dr Martial Benhamou s’embellir avec le Maquillage permanent

Dr Martial Benhamou s’embellir avec le Maquillage permanent

Dr Martial Benhamou : Le maquillage permanent agrée le fait qu’aujourd’hui vous pouvez bénéficier d’un gain de temps précieux.

Fini de perdre du temps tous les matins à se maquiller, le maquillage permanent permet de se réveiller déjà maquillé.

Qu’il s’agisse d’un trait d’eye-liner ou d’un grain de beauté, le maquillage permanent permet tout les désires !

Qu’est-ce que le maquillage permanent ?

Le maquillage surnommé « permanent » est en réalité semi-permanent, puisque ses effets auront une durée limitée dans le temps : au maximum 8 ans dans le cas d’un eye-liner.

Pour bénéficier de ce maquillage permanent, on va implanter des pigments colorés directement sous la peau à l’aide d’un petit stylet. Ce stylet sera pourvu d’aiguilles très fines, qui peuvent recevoir une, deux, trois ou cinq pointes, selon la zone à traiter et l’effet voulu par le patient.

Comment se déroule la séance ?

Comme le maquillage permanent est semblable à un tatouage, il va être demandé au patient de bien penser à son acte esthétique, car celui-ci sera presque définitif jusqu’à son terme.

A partir du moment où la réflexion a été correctement réfléchi et que le patient estime vraiment vouloir accomplir un maquillage permanent, le ou la praticien/ne, va en premier faire un aperçu du tatouage dans le but de donner une idée du résultat au patient.

Si celui-ci est correct à ses attentes, le praticien pourra accomplir le tatouage.

Pour ce faire, il va donc introduire une aiguille vibrante rotative sous le derme, à environ 1mm de profondeur, puis va conduire le schéma antérieurement établis par le dessin.

Quelles Indications ?

Les sourcils

On dessine, on épaissit, on replace les sourcils, on comble les trous, on cache une cicatrice. Chaque poil est redessiné un par un. Le praticien choisit un demi-ton au-dessus de la teinte des cheveux. L’aiguille utilisée va être alloué d’une seule pointe pour redonner un résultat plus précis mais surtout plus naturel.

Les yeux

Le maquillage permanent va permettre de dessiner un trait au niveau du ras du cil, trait plus habituellement nommé « eye-liner ». Les teintes adoptées seront couramment noires, ou foncées car le patient pourrait se lasser d’une autre couleur. L’aiguille utilisée sera elle dotée de trois pointes.

La bouche

On épaissit le volume des lèvres, on ourle le contour des lèvres pour dissimuler une cicatrice de la muqueuse, on équilibre des lèvres asymétriques. Le praticien favorise la couleur la plus proche de celle de la muqueuse pour mettre en valeur la bouche sans la renforcer.

Les grains de beauté

Le maquillage permanent permet  de créer un grain de beauté à l’endroit où le patient le veut.

Les aréoles mammaires

Le maquillage persistant consent aujourd’hui à traiter la teinte et le contour des tétons.

Quel résultat ?

La durée des résultats du maquillage permanent va varier en fonction de la zone qui a été traitée :

Un maquillage persistant des sourcils va durer entre 2 et 7 ans

Un maquillage persistant du type « eye-liner » va durer entre 5 et 8 ans

Un maquillage persistant de la bouche va durer entre 2 et 5 ans dure 1 à 2 ans.

Les pigments vont ensuite se réduire petit à petit, pour finir par disparaître avec le prorogation de la peau.

Il sera conseillé au patient d’accomplir à une retouche environ un mois après la séance initiale.
Dr Martial Benhamou

 

Oct 13

Dr Martial Benhamou les Injections antirides semi-résorbables

Dr Martial Benhamou les Injections antirides semi-résorbables

Dr Martial Benhamou : Autre que l’acide hyaluronique, numéro 1 des produits injectables de comblement des rides, il existe d’autres produits d’injections correctrices et résorbables

Les collagènes étaient les premiers utilisés et ont doucement disparu.
D’autres produits sont venus plus nouvellement sur le marché de l’esthétique médicale. Il s’agit de substances synthétiques qui se résorbent lentement.
Certains sont dits « résorbables longue durée » ou « semi-résorbables ». Leur effet est d’environ 18 à 24 mois pour l’acide polylactique et pourrait aller jusqu’à 30 mois pour l’hydroxyapatite. De nouveaux implants injectables résorbables voient régulièrement le jour. Ils sont souvent à base de produits synthétiques.

La correction se fait plus graduellement qu’avec les acides hyaluroniques, avec des espaces de 5 à 6 semaines entre les séances jusqu’à acquisition du volume convoité. Il s’agit ici de regonfler des sillons profonds du visage et de donner des volumes pour le restructurer (joues, pommettes, menton…).

Entretien

Il se fait habituellement par une seule séance correctrice quand le volume commence à diminuer.

Inconvénients, complications

Les ecchymoses (bleus) peuvent survenir plus aisément avec ces produits. Il faut prendre les précautions d’usage : glace, compression, etc. Le risque de réaction inflammatoire ou allergique est très mince mais ils existent bien sûr comme pour tous les produits.
Dr Martial Benhamou

Oct 13

Dr Martial Benhamou Le micro-courant anti-âge

Dr Martial Benhamou Le micro-courant anti-âge

Dr Martial Benhamou : Le micro-courant anti-âge (MCaa) est éprouvée pour réactiver les mécanismes de régénération cellulaire de la peau et de combattre le vieillissement du visage.

Technique

Découvert par deux Co-lauréats du prix Nobel de médecine 1991, le MC est pratiqué dès les années 1995 afin traiter les fractures osseuses, la cicatrisation, les douleurs… Depuis 2006, il est aussi utilisé en médecine esthétique du visage. Le MCaa d’intensité très faible, peut accroître la croissance et l’activité cellulaires cutanées (synthèse des protéines de structure).

 

Micro-courants anti-âge

Le MCaa est présenté dans la revitalisation esthétique du visage (éclat, densité, ovale). Il peut être usé seul, ou en harmonie  avec des LEDs médicales. Il peut aussi être utilisé avant ou en après des injections de comblement.

Dans ce cas, il termine les résultats esthétiques et consent à réduire les effets secondaires comme les gonflements ou rougeurs.

La méthode

Des patches adhésifs sont apposés symétriquement sur le visage. Deux mini-générateurs dispersent délicatement un programme spécifique pendant 30 minutes. Selon l’âge des patient(e)s, 10 à 20 séances peuvent être établies, suivies d’une séance par mois ou tous les 2 mois en entretien.

 

A partir de 6 séances, le traitement esthétique par le MCaa offre des résultats endurants. Il est compétent pour dynamiser et rajeunir l’ensemble du visage.

Pour le pourtour des yeux, il redessine le contour des paupières effaçant ainsi les poches.

Pour le cou : sous l’effet du MCaa, la peau ridée et affaiblie, défaillant sur les tissus de soutien, se redessine graduellement.

Le MCaa compose également un moyen attirant contre l’œdème du visage après des injections (acide hyaluronique ou toxine botulique).

Inconvénients et avantages

Avec une visibilité de cette technique sur plus  de 5 ans, celle est sûre (le mini-générateur est marqué CE médical) et non douloureuse. Il n’y a pas d’éviction sociale après son utilisation. Les effets indésirables (rougeurs, irritation) sont rarissimes et se dissolvent vite d’eux mêmes.
En cas de lésions cutanées locales, il faut les traiter avant l’utilisation du MCaa.
Le Pacemaker cardiaque est une contre-indication absolue. Dr Martial Benhamou

Oct 13

Dr Martial Benhamou Conseils sur l’épilation Cire,laser & électrique

Dr Martial Benhamou Conseils sur l’épilation Cire, laser & électrique

Dr Martial Benhamou L’épilation laser est une solution de longue durée pour se débarrasser de la pilosité indésirable.

L’épilation laser est une technique médicale sûre, rapide et agissante  contre la pilosité indésirable chez les femmes et les hommes.
Le type et la différence des lasers utilisés permettent d’épiler avec réussite tout type de peau, quelle que soit sa couleur.
La cible du laser c’est le pigment du poil, plus le poil est foncé, supérieur sera le résultat.
Les résultats sont bons,  il faut noter que le terme le plus approprié serait : l’épilation de longue durée plutôt que d’épilation définitive.

Comme tout acte médical, le professionnel pose des questions afin d’établir un dossier complet.

Prise de photos des zones désignées : Les photos permettent de suivre avec précision l’évolution  thérapeutique.

Le diagnostic du protocole médical : Le médecin informe le patient sur le protocole et les résultats possibles.

Un test cutané  est effectué lors de la première consultation, afin d’engager les meilleurs éléments souhaités pour pratiquer l’épilation laser.

Il est conseillé d’appliquer une crème anesthésiante avant l’épilation laser.
Le médecin demande au patient de protéger ses yeux en utilisant des lunettes caractéristiques.
Le médecin applique le laser sur la zone à traiter.
La lumière émise par le laser est absorbée par la mélanine et convertie en chaleur.
Les follicules coupables de la repousse du poil sont ainsi dégagés.
La durée de la séance varie en fonction de la taille de la zone désignée.

 

Toutes les zones du corps sont concernées par ce traitement, mais les plus fréquemment sollicitées sont :
Pour le visage :

Les Sourcils

Les Inter-Sourciliers

Les oreilles

Les lèvres

Le menton

Le cou
Pour le corps:

Les épaules

Les aisselles

Le dos

Le ventre

Le maillot

Les fesses

Les jambes

Les pieds

La nuque

Le menton

 

Environ 5 à 9 traitements séparés de 6 semaines sont conseillés.
Il faut éviter toute exposition au soleil 6 semaines avant le traitement.

Il est habituel de constater une rougeur sur les zones traitées celle-ci disparaîtra après quelques heures.
Une possible apparition de petites brûlures superficielles qui ‘expriment par des « croutelles » disparaissent vite sans laisser de trace.
On observe quelquefois des réactions d’hyper ou d’hypo-pigmentation qui sont réversibles.

 

L’épilation électrique est la vraie seule technique d’épilation définitive.

Cette technique d’épilation définitive est la seule réellement agissante à pour traiter les poils blonds, roux ou blancs, sur lesquels les lasers n’ont pas souvent d’action longue durée.

 

Privilèges  qu’offre l’épilation électrique

Elle élimine les poils de façon définitive

Fini les problèmes de poils incarnés

Favorise la diminution de la sudation (aisselles notamment)

Agit sur tous les poils

L’épilation électrique sert à détruire les cellules à l’origine de la repousse du poil.
Une fine aiguille est glissée jusqu’à la racine de chaque poil, qui sera détruite grâce à la chaleur émise par un courant électrique.
Le poil dont le bulbe a  été détruit ne repoussera plus.

Toutes les zones du corps sont concernées.

Les résultats sont Excellents lorsque les séances sont accrues sur le long terme.
Les applications de l’épilation électrique peuvent être un complément à l’épilation laser et pour quelques localisations ou types de poils spécifiques.

L’épilation à la cire tiède adoptée en institut est  une épilation temporaire qui offre de très bons résultats.
Elle s’adapte à toutes les parties du corps et du visage.

Cette disposition extrait le poil depuis sa racine laissant une peau nette et douce jusqu’à plusieurs semaines.
La praticienne étale la cire tiède en fine couche sur la zone ciblée, et la laisse refroidir quelques secondes.
Ensuite, la cire est retirée d’un geste rapide dans le sens inverse de la pousse des poils, à l’aide de bandes de tissu.
La chaleur de la cire dilate les pores et assouplit la peau, aidant au détachement du poil.
Une cire chaude jetable ajustée est usée pour épiler les zones fines comme le maillot et les aisselles.
Dr Martial Benhamou

Zones

Toute pilosité non désirée sur le corps et le visage.

Oct 13

Dr Martial Benhamou : La médecine anti-âge pour améliorer la qualité de la vie

Dr Martial Benhamou : La médecine anti-âge pour améliorer la qualité de la vie

Dr Martial Benhamou : La médecine anti-âge sert plus à améliorer la qualité de la vie qu’à la prolonger. C’est une médecine du bien-être. Cette médecine n’empêche pas de vieillir. Par contre, elle aide à prévenir les troubles qui apparaissent avec le temps.

La médecine anti-âge

La première consultation se déroule en 2 temps :

En premier lieu un long questionnaire avec une conseillère médicale

Très complet, il doit être rempli à propos des habitudes nutritives et le mode de vie. Cela prend approximativement une heure. Les différents symptômes et les antécédents familiaux car les facteurs génétiques sont souvent retrouvés dans la formation de nombreuses pathologies liées au mode de vieillissement.
Le médecin ensuite à un bilan clinique complet mesurant la force musculaire, test de la fonction respiratoire (qui diminue avec l’âge), vitesse de réaction musculaire, examen cardio-vasculaire, bilan cognitif.
Le médecin prescrira ensuite un bilan biologique orienté par l’interrogatoire et l’examen clinique et les possibles troubles.

Le médecin fera le point sur tous les paramètres observés, développera son protocole choisi  au patient concernant l’alimentation la plus adaptée à son état de santé et essayera de combler tous les déficits par des moyens naturels. D’abord par un régime alimentaire guidé, des modifications de mode de vie (sommeil, tabac, alcool, dépenses physiques…). Puis, si cela reste imparfait, à l’aide de compléments nutritionnels personnalisés intelligemment dosés en vitamines et minéraux antioxydants et/ou un supplément en oméga-3, oméga-6 et probiotiques.
Dr Martial Benhamou

Oct 13

Dr Martial Benhamou : nouvelle médecine esthétique

Dr Martial Benhamou : nouvelle médecine esthétique

Dr Martial Benhamou : Nous pouvons désormais exprimer le fait qu’une nouvelle médecine esthétique au  risque proche de zéro est devenue accessible !

En premier lieu parce que cette médecine de la beauté et du mieux être a dorénavant plus de trente ans de recul et d’expérience. Et grâce au concours de produits et de technologies novatrices, elle propose dorénavant un maximum de résultats avec un minimum de désagréments.

Pourquoi une telle évolution, une telle…modification ?

Depuis 2004 la législation a changé: Les chirurgiens esthétiques ont légalement obtenu l’exclusivité d’actes semblables à la lipo-aspiration,

Mais au lieu de condamner la médecine esthétique, cette mesure l’a au contraire fait progressée, tout en nuisant la chirurgie esthétique comme en certifient les chiffres : plus 10 à 15% par an de progression de l’activité des médecins esthétiques, moins 10 à 15 % pour celle des chirurgiens en trois ans.

La médecine esthétique progresse & la chirurgie régresse

La cause ? Privée de ces actes dorénavant réservés à la chirurgie, la médecine esthétique a participé à la recherche et au développement éclatant de nouvelles techniques et technologies de plus en plus compétitives, agréant d’éviter le bistouri ! Tel que les lasers esthétiques (anti-âge, dépilatoires…) et les nouvelles générations de produits injectables anti-rides et volumateurs, sans effets secondaires (Botox, acide hyaluronique, Voluma). Ces techniques sont tellement appropriées que certains actes de chirurgie ont totalement disparu, comme le lifting frontal, évincé par le Botox.

Mieux, non contente d’élargir amplement la palette des offres esthétiques grâce à ces améliorations, la médecine esthétique a créé grâce à des traitements garant des attentes ne pouvant être effectuée par la chirurgie. Ainsi elle permet de lisser, de restructurer la peau en profondeur, grâce à certains lasers, de gommer les vergetures nouvelles grâce aux appareils émettant des lumières Diode (LED)… Des attentes pour lesquelles il n’existe pas de solution chirurgicale.

Aujourd’hui dans les organismes de formation de médecine esthétique, il y a autant de chirurgiens esthétiques que de médecins esthétiques. Les chirurgiens s’intéressent à la médecine esthétique et pratiquent dorénavant classiquement les injections de comblement et de volumétrie.

Des produits résorbables, des techniques maitrisées

Et puis si l’on peut aujourd’hui dire de la médecine esthétique qu’elle s’approche du risque zéro, c’est aussi grâce au développement et à l’utilisation distinctive de substances injectables résorbables, étant naturellement éliminées par l’organisme. Le médecin obtient la même sécurité pareillement avec les lasers, absolument paramétrés pour ne pas risquer de blesser un organe. Sans compter la vigilance extrême des fabricants relatifs à la formation des médecins : un laser Thermage par exemple ne peut être vendu avant que le praticien n’ait traité une douzaine de cas avec les instructeurs. pour les appareils à ultra-sons et à lumière (rouge, bleu, jaune) tous très sécurisés.

Et si des ecchymoses (bleus) et des rougeurs peuvent toujours apparaître après des injections de comblement ou une séance de laser, les patients ne peuvent jamais être défigurés, mutilés.

Certes en cas de relâchement important de la peau, de poches sous les yeux ou de nez disgracieux, rien ne peut remplacer la chirurgie esthétique ; celle pratiquée en France étant, rappelons-le, l’une des meilleures et des plus crédibles au monde.

Mais si on peut l’éviter, grâce des techniques et des produits sans danger qui donnent satisfaction, pourquoi s’en déposséder ?

Pas de cicatrice, pas d’anesthésie, très peu d’effets secondaires, pas de limite d’âge pour accomplir telle injection ou utiliser tel laser.

Les patients n’hésitent plus à prendre rendez-vous avec un médecin esthétique qui devient au cour des séances, puis des années, une sorte de instructeur esthétique du visage et de la silhouette. Un instructeur qui les encadre sur le long terme et aide à maximaliser et à perpétuer les résultats obtenus par une hygiène de vie équilibrée.

L’âge des patientes concernées par la médecine esthétique s’est considérablement rallongé, en raison du vieillissement naturel de la population et grâce à l’évolution des techniques sans chirurgie. Ainsi les patientes de soixante dix ans et au-delà, constituent une nouvelle venue dans nos consultations.

Ces patientes poursuivent le fait de prendre soin d’elles, lisent les magazines et sont donc bien informées sur les nouveautés esthétiques.

Pour vieillir avec délicatesse, elles n’appréhendent pas de tester les nouveaux appareils et les nouvelles techniques dont elles ont entendu parler.

Autres nouvelles prétendantes à la médecine esthétique, les patients d’une soixantaine dynamique qui, connaissant l’existence de nouveaux traitements « doux comme ceux pratiqués par le Dr Martial Benhamou » et pourtant agissants, prennent rendez-vous. Des patients que l’on ne voyait pas en consultation il y a six ou dix ans et qui sont étonnamment motivées.

Sans oublier les patients qui arrivent après avoir subi le traumatisme d’un cancer. Des patientes qui ont souffert, maigri, vieilli en quelques semaines : elles perçoivent un besoin urgent de se rassurer dans leur féminité.

Enfin, il y a les toutes jeunes femmes de dix sept, dix huit ans, inhibées par des vergetures qui viennent de se montrer, par une pilosité exagérée ou par un problème de silhouette.

Averties par internet ou par le réseau des « amies », elles savent qu’il existe en médecine esthétique des issues à leur problème et sont prêtes à économiser pour se les offrir.

La nouvelle médecine esthétique séduit dorénavant toutes les femmes de 18 à 70 ans, de tous horizons socioéconomiques…

enfin il faut noter que si l’on voit en consultation des patientes beaucoup plus âgées qu’il y a six ou dix ans, si les motivations esthétiques se sont accrues, les demandes ont pareillement beaucoup changé, particulièrement celles correspondantes aux traitements rajeunissants du visage. La demande de Botox par exemple a stagné (en France) modérée par l’appréhension d’un visage figé, sans expression, et par des Résultats spectaculaires mais de courte durée.

Par contre, si les patients exigent toujours d’atténuer les sillons naso-géniens, les plis d’amertume et les petites rides de la bouche, elles compulsent de plus en plus pour une remise en volume de leur visage.

C’est un désir aisé à exaucer aujourd’hui avec l’amplification des acides hyaluroniques très réticulés (concentrés) tel que le Voluma, permettant de redonner du galbe et donc de la jeunesse aux zones du visage dépurées, voire excavées par l’âge.

Il y a fort à miser que l’offre d’acide hyaluronique augmentera et se dirigera vers des produits encore plus efficaces, plus durables tout en étant résorbables.

Les technologies lasers qui seront encore plus compétitives dans les techniques anti-âge…mais toujours risque minimal. Dr Martial Benhamou

Sep 30

Dr Martial Benhamou Les varices et les varicosités

Dr Martial Benhamou Les varices et les varicosités

Les varices et les varicosités Dr Martial Benhamou

Les soins esthétiques des varices de la jambe s’effectuent surtout sur l’éveinage esthétique, la sclérothérapie et les lasers vasculaires.

Celui-ci  est parachevé par la micro-sclérose des petits vaisseaux et/ou la photocoagulation au laser.

Avant tout geste médical ou chirurgical, il faut opter pour un bilan veineux avec un écho-doppler.

Eveinage ou phlébectomie esthétiques

Depuis toujours, les hommes et les femmes ont été atteints par la présence de varices et leurs gênes sur les membres inférieurs. Dans notre pays, une personne sur trois est concernée par l’insuffisance veineuse.

L’éveinage ou phlébectomie ambulatoire est une intervention vieille de deux mille ans, mais réactualisée ces dernières années.

L’éveinage esthétique consiste à retirer les varices sans incision ni hospitalisation, avec seulement une anesthésie locale. Dès que l’intervention est terminée, le patient reprend ses activités normales. Cet acte de phlébologie esthétique ne laisse aucune cicatrice sur la jambe.

 

La phlébectomie ambulatoire se passe sous anesthésie locale. Une fois la peau désensibilisée, la varice est accrochée à travers un trou d’aiguille minuscule (un millimètre) puis doucement enlevée sans douleur ni saignement.

Cinquante centimètres de varices ou plus peuvent être éveinés en une séance. En cas de varices étalées, une deuxième séance est conseillée dans un autre temps. La contention par la bande ou collant à varice permet la marche immédiate. Le patient retourne ses activités le jour même.

L’éveinage retire de façon simple et définitive la totalité des varices des membres inférieurs, des plus étendues aux plus fines (microphlébectomie).

La précision et la facilicité de la méthode permettent même de retirer les veines situées sur la tempe, au bas des paupières inférieures et celles du dos des mains.

 

La crossectomie et le stripping court sont destinées aux reflux de la saphène qu’il faut toujours soigner lorsqu’ils existent afin d’éviter la récidive des varices sous-jacentes, voire de manquer de résultats (jambes lourdes). Cet acte chirurgical peut pareillement se pratiquer en ambulatoire et permet au patient de reprendre ses activités, immédiatement après. Elle doit parfois devancer le traitement des varices et varicosités.

 

Les bandes ou les collants compressifs, enlevés au coucher, seront placés à nouveau le lendemain matin et ce geste sera accompli pendant une à trois semaines. Le pansement est conservé pendant 48 heures.

Les médicaments prescrits pour soulager le trouble due au pansement compressif ne sont nécessaires qu’une fois sur deux.

 

L’éveinage est un acte agissant car les varices enlevées ne réapparaissent plus.

La sécurité de ce geste non agressif a été prouvée. Aucune phlébite n’a, à ce jour, été signalée après une phlébectomie ambulatoire.

L’esthétique du résultat est manifeste : les traces des petits orifices disparaissent en quelques mois.

Le confort de cette intervention permet la poursuite des activités professionnelles et familiales habituelles. Les désagréments sont infimes (anesthésie locale, parfois quelques bleus). La consultation préalable approchera toutes les questions qui vous angoissent. Chaque année, des dizaines de milliers d’éveinages sont effectués avec triomphe.

 

Pour achever un éveinage, ou bien lorsqu’il n’existe que des petits vaisseaux rouges ou bleus superficiels, la micro-sclérose est alors essentielle.

C’est à l’aide d’une aiguille très fine que l’on introduit à l’intérieur même de ces petits vaisseaux un produit sclérosant. Ce produit va engendrer une réaction des parois du capillaire qui, en s’accolant, vont éviter le sang d’y circuler. Ainsi, le vaisseau, vidé de son sang, n’est plus perceptible.

La micro-phlébolyse comporte à injecter du sérum glucosé, puis traiter par photocoagulation laser pour prévenir les récidives.

En quelques séances on peut traiter les deux jambes complètement. Il faut savoir ensuite conserver le résultat dans le temps lorsqu’apparaissent d’autres varicosités. La méthode est quasiment indolore, sans danger, et permet de réformer amplement l’esthétique des jambes.

La mésothérapie est nécessaire et agissante pour traiter les lourdeurs et douleurs des jambes d’origine veino-lymphatique.

Trois séances suffisent habituellement pour soutenir déjà un apaisement.

La mésothérapie faite avec un produit concluant à une constriction des petits vaisseaux peut se joindre à la micro-sclérose des varicosités pour en accroître profitablement l’efficacité. C’est la méso-sclérose.

 

Le drainage lymphatique manuel accompli par un kinésithérapeute formé à cette science permet de batailler contre l’oedème lymphatique qui est parfois adjoint à l’insuffisance veineuse, et ne peut être échangé par les autres intermédiaires de médecine physique. Dr Martial Benhamou

Sep 24

Dr Martial Benhamou La Liporéduction

Dr Martial Benhamou La Liporéduction

Le principe de la liporéduction est de diminuer les amas localisés de cellulite dans une zone du corps bien déterminée, afin de changer la silhouette.
Les Méthodes de réduction des amas graisseux

Il s’agit d’une réduction graduelle du nombre d’adipocytes dans une zone circonscrite.
Déclenchant une réduction de volume à l’emplacement traité. Il n’y a pas d’aspiration de la graisse comme en lipoaspiration,

La diminution de volume est obtenue grâce à la nouvelle répartition de la graisse. La graisse est faite de minuscules cellules bourrées de corps gras (triglycérides). Le volume de la zone traitée se réduis par réduction de la taille et du nombre des cellules graisseuses.

Les techniques adoptées peuvent s’assembler entre elles :
– injections de substances médicamenteuses (mésothérapie et micro-injections
– emploi d’ondes de choc ou d’ultrasons
– courants de radiofréquence
– associations de palper-rouler mécanique, drainages, ondes électromagnétiques, etc…
Tout comme la lipoaspiration, les techniques de liporéduction ne font pas «mincir» et n’agissent pas sur les problèmes de surpoids. Elles sont conseillées pour les défauts de silhouette dus à des excès de cellulite circonscrite (culotte de cheval, genoux, ventre, hanches, etc…).
Les associations de techniques ajustées à chaque cas paraissent être les plus efficaces et les plus garanties.
Selon les techniques usées, le nombre de séances essentiels pour obtenir une réduction suffisante de l’épaisseur de cellulite varie entre 2 et 8, pour des résultats ayant comme équivalents une lipoaspiration.
Une contention élastique (panty) est conseillée pendant les jours qui suivent chaque séance.
Ces traitements sont moins invasifs qu’une intervention chirurgicale comme la lipoaspiration et peuvent se faire sur tous les types de peau sans risque de dommage du relâchement cutané Les soins améliore ce relâchement.
Dr Martial Benhamou

Sep 24

Dr Martial Benhamou La Stimulation mécanique et la cellulite

Dr Martial Benhamou La Stimulation mécanique et la cellulite

Stimuler l’adipocyte et le fibroblaste de manière mécanique pour activer le déstockage naturel des graisses et ainsi raffermir la peau.
La stimulation mécanique envoie un signal aux cellules cibles : adipocytes et fibroblastes provoquant des réponses biologiques naturelles. Elle accélère le déstockage des graisses (augmente la lipolyse : les cellules graisseuses s’assèchent de leur contenu). La production de collagène et d’élastine est accrue (réactivation des fibroblastes) pour une peau plus compacte.
La stimulation mécanique est conseillée pour l’amélioration des contours, des volumes et de la cellulite : la rétention d’eau, la fibrose et l’adipose.
– Déstockage des graisses
– Lissage de l’aspect cellulitique
– Revascularisation des tissus
– Raffermissement.
Les contre-indications : cancer en cours d’évolution, Infection, éruption cutanée locale, maladie en inflammatoire, traitement anticoagulant, maladie du sang, grossesse, phlébite.
Le nombre de séances change selon l’objectif travaillé. Deux séances par semaine sont recommandées pour un traitement complet ou bien, en complément de traitements tels que la mésothérapie, radiofréquence, ultrasons… afin de augmenter les résultats.

Sans effet secondaire. Les résultats sur la plasticité cutanée sont perçus dès la première séance. Après une dizaine de séances et suivant l’indication on gagne un aspect lissé, une amélioration de l’élasticité, de la tonicité et de la qualité de peau, un pourtour corporel redessiné, une diminution conséquente de la cellulite et des zones graisseuses circonscrites.
On garde le résultat avec une ou deux séances par mois.
Utilisée seule, la stimulation mécanique réclame plusieurs séances (6 à 12 en moyenne) pour un résultat maximum.
Dr Martial Benhamou